Techniques de construction

Notre gamme de services professionnels et personnalisés vous permet d’établir de façon précise votre projet de construction. Pour ce faire, nous prenons le temps de bien vous écouter, de prendre en compte vos besoins et vos attentes en fonction de votre budget.
Les bastides Lauragaises possèdent des équipements à la pointe de la technologie (plans 3D, projection sur écran ) ils vous permettront de visualiser et de concevoir le design et le plan technique de votre future maison individuelle de façon interactive.
Projet domiciliaire ou commercial, nous vous expliquons le processus de travail et nous établissons le budget réel de votre projet. Vous avez déjà un plan de maison ? Pas de problème ! Nous pourrons vérifier s’il est conciliable avec votre budget et nous pourrons procéder avec vous à des ajustements si cela s’avère nécessaire.

rouages
tampon

Les certifications de qualification : un gage de qualité

La qualité de votre logement ancien ou neuf dépend du degré de confort qu’il vous offre.
Ce confort peut se mesurer en termes de bien-être et d’économies réalisées sur les consommations d’énergie. Et dans ce domaine, peut-être avez vous entendu parler du “label” ou d’un “plus” susceptible soit d’améliorer la qualité de votre logement, soit de vous aider à fixer votre choix de résidence dans les meilleures conditions. Dans cette optique, la loi du 10 janvier 1978 sur l’information des consommateurs a créé des certificats de qualification délivrés par des organismes et associations agréés.

Son article 22 précise :

« Constitue un certificat de qualification, quelle que soit la dénomination qui lui a été donnée, toute inscription, tout signe distinctif, tout document ou tout titre joint tendant à attester, à des fins commerciales, qu’un produit industriel… présente certaines caractéristiques spécifiques ayant fait l’objet d’un contrôle par un organisme distinct du fabricant, de l’importateur ou du vendeur. Tout certificat de qualification ne peut être délivré que par un organisme certificateur agréé par l’autorité administrative et selon un règlement technique approuvé par elle. »

Que définit le règlement technique ?

  • Le mode de gestion du certificat et notamment les conditions dans lesquelles producteurs et utilisateurs sont associés à la gestion.
  • Les spécifications techniques auxquelles devront satisfaire les produits.
  • Les critères d’expression de la qualité qui figurent sur le certificat.
  • Les méthodes d’essais utilisées pour les contrôles.
  • Les modalités du contrôle continu des produits de série bénéficiant du certificat.

Alors que la certification est une procédure rigoureuse et fiable, véritable preuve d’une qualité reconnue, on constate que dans la construction elle n’est pas suffisamment prise en compte par les partenaires dans leur décision de choix des produits.

En savoir plus

Ces certificats de qualification peuvent prendre la forme de labels attribués à des produits ou des composants comme le bois des menuiseries, le vitrage des fenêtres, les serrures, l’installation électrique, voire la construction toute entière comme la marque NF Maison Individuelle.
En complément des certificats de qualification, certains matériaux bénéficient de classements qui aident à choisir les matériaux et produits adaptés à un usage futur. C’est le cas du classement UPEC des revêtements du sol ou AEV pour les fenêtres.
reg-technique
N’hésitez pas à consulter Les Bastides Lauragaises pour votre projet de construction
check-vert
Technologie de pointe
check-vert
Conformité
check-vert
Modalités de contrôle
rt-2012

Des matériaux performants pour une meilleure efficacité énergétique

Nos acheteurs sélectionnent des produits de qualité, garantissant des performances énergétiques élevées, qui ont été fabriqués dans les meilleures conditions pour limiter leur impact carbone.

Nous vous présentons une sélection de produits de qualité afin de vous permettre de choisir les produits les mieux adaptés à l’usage que vous voulez en faire, en tenant compte des techniques de construction.

La marque NF garantit la conformité aux normes

picto-nf

Parmi les quelques 350 familles de produits couvertes par une marque NF, environ 90 concernent des composants du bâtiment.

Cela va des parpaings aux radiateurs, en passant par les fenêtres ou encore les abattants de WC. La marque NF atteste la conformité d’un produit à une ou plusieurs normes françaises ou européennes, qu’elles soient obligatoires, comme les normes de sécurité électrique, ou facultatives.

En savoir plus

Les caractéristiques certifiées par une marque NF sont variées. Elles peuvent porter sur les dimensions d’un produit, ce qui garantit la compatibilité de leur utilisation (par exemple, les parpaings), ou sur leurs performances. Ainsi, la robinetterie sanitaire NF est classée parmi d’autres critères, selon ses performances hydrauliques, acoustiques et de résistance à l’usure, et est notée de 1 à 3 (ou 4).
normes

Toutes les marques NF sont attribuées sous la responsabilité de l’Afnor, qui charge éventuellement un autre organisme d’effectuer pour son compte les contrôles et le suivi de la marque. Pour obtenir la marque NF, un industriel ou un importateur doit, d’une part, démontrer la conformité de son produit aux normes de référence, d’autre part, attester qu’il a mis en place un système de contrôle de production garantissant sa qualité constante.
Les vérifications de l’organisme certificateur portent, quant à elles, sur les procédures d’autocontrôle du producteur, et non directement sur les produits eux-mêmes. Il est nécessaire de bien connaître les techniques de construction.

tab-1
Pour les produits et techniques de construction innovants, non traditionnels et ne faisant pas l’objet d’une normalisation, ou n’entrant pas dans un D.T.U., le C.S.T.B. établit des avis techniques, à la demande du fabricant ou de l’importateur.
Ils indiquent la capacité du produit à satisfaire les exigences réglementaires et son aptitude à l’emploi. Publié tous les mois par le C.S.T.B., ces avis techniques donnent des renseignements très divers sur la sécurité, la combustibilité, l’isolation thermique et acoustique, sur la mise en œuvre, sans toutefois apporter une quelconque garantie.
Les produits et procédés sont examinés et testés, mais obtenir un avis technique ne correspond pas à un niveau de performances. Pour cela, le fabricant reste libre de valoriser son produit par la marque N.F. ou un certificat de qualification (label).
Associée à l’avis technique, la certification C.S.T.Bat atteste de la conformité du produit à certaines exigences établies par C.S.T.B. Elle garantit aussi la mise en place d’un contrôle de qualité tout au long de la chaîne de production.
tab-2
Elles sont élaborées et diffusées par les organismes professionnels concernés pour devenir les modalités d’exécution des travaux d’une spécialité.
Entérinées par les principaux organismes concernées (Unions professionnelles, bureaux de contrôle, etc.), elles peuvent jouer le même rôle qu’un D.T.U.. Elles sont d’ailleurs souvent transformées en D.T.U. par la suite.

LES D.T.U.

Les documents techniques unifiés sont destinés aux professionnels. Ils définissent les règles de mise en œuvre des matériaux traditionnels de construction pour une exécution conforme aux règles de l’art.
Ces documents très précis et complets, sont établis par le C.S.T.B. (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui est un organisme mandaté par l’AFNOR. Pratiquement tous les D.T.U. font référence à des normes, et leur respect devient une obligation contractuelle.
Ils font figure de document de référence dans les litiges de conception, de calcul et de mise en œuvre. Leur évolution s’effectue dorénavant à l’échelle européenne et non plus française.
La liste des D.T.U. est régulièrement mise à jour et publiée par le C.S.T.B.. Elle est aussi disponible sur le site internet du centre.

tab-3

A ne pas confondre avec les normes, le marquage “CE” est issu de la directive du 22 juillet 1993. Apposé sur tous les produits mis sur le marché, il correspond aux exigences de sécurité, de santé, d’environnement et de protection du consommateur fixées par les directives européennes. En fait, il équivaut plutôt à un passeport visant à favoriser la circulation et la commercialisation du produit à l’intérieur des pays de l’union européenne, sans en certifier la qualité au sens de la norme NF. Ses critères sont inférieurs à ceux des normes.
C’est pourquoi, pour certaines familles de produits, les normes ou certifications françaises sont maintenues parce qu’elles attestent d’une qualité supérieure ou de l’engagement d’un laboratoire extérieur ou indépendant : normes NF portant sur les ciments et les adjuvants, par exemple ou certification ACERMI pour les isolants thermiques.

Les normes européennes

Petit à petit, elles se substituent aux normes nationales. Les documents d’harmonisation incluent les divergences techniques nationales.
Elles portent le numéro de référence “EN” et un indice correspondant au numéro de norme française.

Le marquage CE est attribué du niveau 4 au niveau 1+, le plus exigeant.

  • Niveau 4 : déclaration du fabricant sur la base de ses propres essais
  • Niveau 3 : déclaration du fabricant sur la base d’essais types réalisés dans un laboratoire extérieur
  • Niveau 2 : déclaration du fabricant sur la base d’un audit initial de l’usine et du système de contrôle du fabricant, lequel lui sert de système de qualité
  • Niveau 2+ : idem au niveau 2 auquel s’ajoute le renouvellement annuel de l’audit “inspection” de l’usine
  • Niveau 1 : certification par tierce partie sans essai du certificateur
  • Niveau 1+ : certification par tierce partie avec essai de l’organisme certificateur
tab-4
On les appelle ISO pour International Standard Organisation. Cet organisme regroupe une centaine de comités membres qui sont des instituts nationaux de normalisation. Sous son contrôle sont édictées des normes internationales qui peuvent éventuellement être reprises par la normalisation française.
tab-5

Certains produits, conformes aux normes bénéficient d’une marque de qualité visible sur le matériau ou l’emballage :

  • NF briques creuses cuites.
  • CSTB blocs spéciaux pour maçonneries.
  • NF blocs en béton ordinaire, en béton de granulats légers, en béton cellulaire.
tab-6